Marcel, pièce pour 3 danseurs

 

En bas, des bas, sûrement un peu collants.
En haut, des marcels, des vrais.
En bas, des bas... en haut, des marcels... et au milieu ?
Au milieu, du sexe, juste un soupçon.
Et puis, vrillée au corps, la tendresse, pudique et troublante.

 

Avec Marcel, dans la continuité du solo Kleid, je m'interroge sur l'humain, et plus particulièrement sur les rapports ambigus que j'entretiens avec les autres et moi-même.
Je m'attache à mettre en scène des personnages improbables.
Homme ? Femme ?
Leur ton décalé, leur ironie, leur tendresse les rendent familiers, proches... presque nous !
Leurs interrogations sont les vôtres peut-être.

 

                                              Gilles Schamber

Distribution

Chorégraphe, scénographe, interprète
Gilles Schamber

Interprètes
Diane Soubeyre, Vanessa Leprince
Audrey Pailleux

Créateur lumière
Gilles fer

Musiques
Amon Tobin

Visuel
François Le Divenah

Durée 35 min

Date de création
Le 7 novembre 2000 au Palais des Arts de Vannes

Coproduction
Palais des Arts - Vannes

Diffusion

DIFFUSION

  • Palais des Arts - Vannes (56)
  • Palais des Congrès - Pontivy (56)
  • Centre Culturel - Hennebont (56)
  • Le Grand Logis - Bruz (35)
  • Espace Fayolle - Guéret (23)
  • Festival les Synodales - Sens (89)
  • Festival - Scène Nationale - Maubeuge (59)
  • Théâtre du Vieux St-Etienne - Rennes (35)
  • Festival de Danse Contemporaine en Méditerrannée - Hania (Grèce)
  • Scènes du Jura - Théâtre - Dole (39)

14 représentations à ce jour

Presse

PRESSE

Le Télégramme - Vannes - 9 novembre 2000

"Marcel, le troisième tableau est peut-être le plus inspiré (...) Ambiance boite techno avec percussions électroniques. Les attributs masculins et féminins se mélangent pour un clin d'oeil rempli de dérision. Marcel, c'est le fameux maillot de corps... Femmes en kangourou et "mec" en bas. On passe du haut en bas à travers des ébats comme dans les tableaux de Duchamp. Jeux de passe et de passe-passe. L'univers est très scénographique et travaille en même temps le sexe et la tendresse. Homme, femme, on ne sait trop sous quel mode ils se déploient ou s'emploient. Pour Gilles Schamber, "l'idée est de dépasser les clichés, les barrières". L'ambiguïté du masculin-féminin éclate, mais ce qui l'intéresse "c'est ce qu'il y a entre les deux mais qui n'est pas définissable."

Ouest France - Rennes - 12 mars 2004

"Qu'est ce qui fait l'homme dans l'espace ? Et la femme ? Les questions que pose Gilles Schamber sont sans doute au coeur de beaucoup de problématiques liées à la création chorégraphique. En s'appuyant sur un cliché, le créateur a réussi à dépasser l'attendu et le prévisible dans un spectacle sur le rapport entre les sexes. A l'émotion, la beauté du spectacle vient s'ajouter. Soigné et audacieux, ce Marcel rassemble un propos, de l'humour et de l'esthétisme avec grâce et simplicité."

 

Fiche Technique