Presque Tout Sinon Rien (version 10 danseurs)

Babel et le Sacre

Des danseurs, des identités pour les mêler, les fondre, les confondre et aboutir à une seule et unique expression : celle de la tolérance, une écriture : celle de l'ouverture, une esthétique : celle de la pureté, une technique : celle de la mixité.
Rejoindre le "Festif" sans perdre ni négliger la profondeur des liens, ni l'intérêt du propos.
Pensons à Babel et imaginons qu'avec un brin d'indulgence, un soupçon d'humilité et un zeste d'intelligence des coeurs, l'édification, la construction de cette création, voire de toute création, est de l'ordre du possible, du primordial, de l'indispensable, malgré la diversité des langages chorégraphiques."

 

Presque Tout Sinon Rien est une création où se croisent les danses hip hop, jazz, classique, contemporain, tango, et se poursuit dans une écriture unique contemporaine. Les danseurs de formations diverses se lancent dans cette expérience pour confronter leurs différences, tant au niveau de la gestuelle et de la démarche que des parcours. Ils communiquent à travers leur corps et créent un langage chorégraphique commun sur la musique du Sacre du Printemps de Stravinsky.

Après une première version pour 5 danseurs, la compagnie poursuit son projet de création en résidence pour créer une version 10 danseurs. Pour cette 2ème étape de travail, les interprètes sollicitent leur différences pour investir une unité au travers d'une écriture commune. Ils forment ainsi de nouveaux ensembles, des duos, dans un métissage des langages.

 

Gilles Schamber

 

Distribution

Chorégraphe, scénographe, interprète
Gilles Schamber

Interprètes 
contemporain : Audrey Pailleux - Henry Haddad
classique : Sandra Sanglar - Anaïs Lheureux
jazz : Thibault Colomb - Anne-Sophie Leonhard
tango : Tara Pilbrow - Marion Métais
hip hop : Annabelle Loiseau - Thomas Lagreve

Créateur lumière, régisseur
Gilles Fournereau

Cameraman, créateur vidéo
Frédéric Perlaux

Recherche musicale
Laurent Dimatteo

Musiques
"Le Sacre du Printemps" Igor Stravinsky, Front 242 - Angels Versus Animals, Biosphere - Substrata 2, Einsturzende Neubauten, Male or femal, Skinny Puppy

Visuel
Manu Coillot

Durée 1h20

Date de création
Le 23 octobre 2009 au Plais des Congrès - Pontivy

Coproductions
Ballet National de l'Opéra du Rhin - CCN Mulhouse, Grand Théâtre - Lorient, DRAC Bretagne "Aide au projet"

Résidences
Grand Théâtre - Lorient, CCN Mulhouse, Centre Culturel Athéna - Auray, Palais des Congrès - Pontivy

Diffusion

DIFFUSION

    • Palais des Congrès - Pontivy (56)
    • Grand Théâtre - Lorient (56)
    • Centre Culturel Athéna - Auray (56)

3 représentations à ce jour

Résidences

RÉSIDENCES

Le Grand Théâtre - Lorient (3 semaines)
- Du 22 juin au 10 juillet 2009
CCN Mulhouse (1 semaine)
- Du 1er au 5 septembre 2009
Centre Culturel Athéna - Auray (11 jours)
- Du 9 au 23 septembre 2009
Le Palais des Congrès - Pontivy (13 jours)
- Du 8 au 22 octobre 2009 - Création lumière
Autour des résidences

Répétitions ouvertes :
Répétitions ouvertes au public lors des périodes de résidences, avec des temps de rencontres et d'échanges.
Autour du processus de création, Gilles Schamber ouvre son espace de recherche au public.

Avec le Centre Culturel Athéna - Auray :
Ateliers découvertes (jazz, tango, hip hop, contemporain et classique) avec des élèves de CM : Parcours croisés autour du jazz, du tango et du classique pour faire découvrir au tout public les esthétiques du spectacle

Avec le Grand Théâtre de Lorient :
Stage tango en direction des élèves de l’EMDL et du tout public.

Avec le collège Beg Er Vil de Quiberon :
Stages découvertes jazz, tango et contemporain.

Avec les élèves de l'Ecole de danse de Laure Desbois à Pontivy :
5 ateliers découvertes autour de la danse contemporaine.

Presse

PRESSE

Articles de presse (fichiers PDF) :

  •  OUEST-FRANCE - 16 novembre 2009 
Presque Tout sinon rien : la lutte des corps

La compagnie Gilschamber a offert vendredi aux spectateurs du Grand Théâtre une création originale inspirée notamment de la musique du "Sacre du printemps" d'Igor Stravinsky. Dix danseurs d'une grande richesse, dix interprètes possédant de grandes qualités techniques dans une chorégraphie alternant passages calmes où tous se suivent, danse synchronisée et interprétations en solo. Hip-hop, jazz, tango, danse contemporaine ou danse classique, chaque répertoire, chaque talent enrichit la chorégraphie. Des corps élastiques qui bougent dans tous les sens, des corps aimants qui se séduisent, s'approchent, se touchent. Des corps en rupture lorsque l'un cherche à dominer l'autre, le rabaisser, le fuir. Ou maltraités lorsque chacun devient à son tour le bouc émissaire. Dans une écriture chorégraphique dans toutes les subtilités, Gilles Schamber et sa compagnie ont su réinventer le Sacre du Printemps dans toute sa brutalité.