Au Bord de Soi - le un notre corps

d'autres extraits vidéos disponibles dans la rubrique vidéo (ci-dessous)

 

 

Qui ou quoi nous révèle plus que notre propre corps ?
Enveloppe véhiculant, protégeant notre identité, notre intimité, notre "moi". S'y frotter, s'y soumettre, l'apprivoiser, lutter ou accepter l'image - image du corps projetée, renvoyée vers les autres - ces autres intérieurs.
Jalonnée de multiples étapes, notre identité plastique nous accompagne toute notre vie.
Parfois au-delà de nos désirs, de nos espérances, parfois même lorsqu'on se sent trahi, trompé, dépassé par tout ce que le corps nous impose.
Le montrer, l'assumer pour l'aimer, s'aimer, être aimé et aimer.
Vivre.

 

De multiples univers artistiques s'inscrivent dans ce projet pour appuyer le propos. Ces collaborations retranscrivent cette envie de partager, d'échanger nos émotions dans l'acceptation de soi sans aucunes limites.

Avec ce solo, je désire m'aventurer dans le domaine de la performance, avec des expressions artistiques en live. J'apporte la base, puis me nourrit au travers du processus de création par les pulsions, les émotions, les ressentis apportés par l'entourage artistique, avec ce besoin d'aller toujours plus loin, de dépasser mes limites. Ce travail à la frontière de l'autobiographie interroge notre être le plus profond par l'intermédiaire du corps.

Pourquoi un plasticien sur cette création ?

Pour explorer l'intime par la matière au travers du corps.
Pour une abstraction partant du concret, le corps lui-même.
L'empreinte du corps donne vie à la matière qui, vivante, chaude, sensuelle deviendra froide, d'autre soi. En quelques sortes les marques du corps donneront naissance à des volumes, des sculptures, par un travail de façonnage, d'assemblage, de suspension dans l'espace et le temps dessinera une scénographie charnelle.

"Stéphane de France, une rencontre étonnante, vraie, vivante, touchante, la même folie, le même enthousiasme nous animent, une vrai complicité nous lie."

 

Gilles Schamber

 

 

Distribution

Chorégraphe, scénographe, interprète
Gilles Schamber

Artiste plasticien, interprète
Stéphane de France

Créateur lumière, régisseur
Gilles Fournereau

Cameraman, créateur vidéo
Frédéric Perlaux

Ecrivain
Hervé Lacombe

Comédien
Thierry Belnet

Récitante
Carole Trévoux

Regard extérieur
Yann Lheureux

Musiques
Arvo Pärt, Tango Tripping Projet, Bach, Band (o) Neon, Lepo Sumera

Visuel
Manu Coillot

Durée 1h00

Date de création
Le 29 avril 2008 au Centre Culturel Athéna - Auray

Coproduction
Caisse des Dépôts et Consignations

Résidences
CND Pantin, Ville de Port Louis - Studio de Danse, Le Pacifique / Cie Christiane Blaise - Grenoble, Palais des Congrès de Pontivy, Centre Culturel Le Trio - Inzinzac-Lochrist, Centre Culturel Athéna - Auray


STÉPHANE DE FRANCE
Orfèvre, comédien, sculpteur

Sculptures de Stéphane de France

Né en 1963 à Paris, il découvre le goût pour le luxe et les bijoux avec son père, en parcourant les grandes avenues à travers le monde. Son amour pour l'orfèvrerie et le théâtre, dont il en apprivoisera les grands classiques, l'amènera par la suite à la sculpture.

Ses créations trônent sur les plus prestigieuses tables de Belgique ("Comme chez soi", "Villa Lorraine"...). Ainsi exposées ses pièces d'art se feront rapidement connaître d'une clientèle privée à la recherche d'oeuvres originales.

Puis il commence un travail en solitaire, à la fois philosophique et technique, nourri et préparé par ses différentes expériences.
Orfèvrerie, théâtre, étude du mouvement et des caractères, mise en scène, mise en espace mais aussi écoute de la nature, jeu des matières, des textures et des couleurs, tant de chemins parcourus vers cet accomplissement : la sculpture.
Des premières commandes, puis deux expositions à Bruxelles et une autre à Paul de Vence, lui donnent la confiance nécessaire pour continuer dans ce domaine artistique.
Dernièrement la galerie de Buci à Paris l'a invité à exposer ses oeuvres en avril et mai 2007.

"Je pars presque toujours d'un mouvement, d'un élan que je poursuis à l'écoute d'un murmure. C'est la matière qui me guide. Je travaille sans préparation ni filet. La technique prend le relais de la spontanéité... Mon approche du corps est plus organique que plastique. Le lisse et le bien léché ne m'inspirent pas. Je ne cherche pas à choquer, ni même à dire la souffrance. Tout au contraire, je me laisse toucher par la vie sous toutes ses formes. Une énergie immense m'envahit pendant des heures où le travail s'accomplit. Je laisse tomber ces corps quand le mien n'en peut plus..."

A propose d'Au Bord de Soi
"L'empreinte de l'âme à partir du mouvement comme une chorégraphie, radiographie du dedans, plastifiée au dehors. Capter un mouvement et l'esquisser dans la matière pour fixer l'éphémère et garder une trace d'un élan du corps. La sculpture est pour moi la rencontre avec l'inaccessible mouvement des mondes qui surgisse de rien et y retourne."

Stéphane de France


HERVÉ LACOMBE
Ecrivain

Rencontre

Professeur des universités, musicologue, Hervé Lacombe a participé à de nombreux colloques et ouvrages collectifs en France et à l'étranger. Son essai Les Voies de l'opéra français au XIXe siècle(Fayard, 1997) et sa biographie consacrée à Bizet (Fayard, 2000) ont obtenu plusieurs prix.

Parallèlement à son activité de chercheur, il travaille au rapprochement entre musique et spectacle vivant. C'est ainsi qu'il a écrit une pièce de théâtre musical tirée de L'Arlésienne d'Alphonse Daudet, avec une musique de Georges Bizet. Cette pièce a été créée à Bougival, dans le cadre rare de la Maison de Pauline Viardot, par Isabelle Hurtin (comédienne) et Stephanos Thomopoulos (pianiste). Il a dernièrement réalisé la dramaturgie et l'écriture du spectacle Marie-Antoinette, une rêverie en musique, créé au Théâtre de Poissy en mars 2007, avec Isabelle Le Nouvel (comédienne), Céline Frisch (piano-forte), Patrick Beaugiraud (Hautbois), dans une mise en scène de Christian Chorier.

Pourquoi faire intervenir le verbe dans cette création ? L'idée directrice est la relation que nous entretenons tous avec notre propre corps; mettre à nu l'intimité dont il est porteur. Le corps n'est pas limité à sa dimension physique. Il est notre image, il parle de nous comme nous, nous voudrions pouvoir le saisir par des mots, en révéler ses secrets. Le verbe est souvenir du corps, conscience du corps. C'est pourquoi il doit résonner ici, comme une voix intérieure, comme la pensée venue du passé ou la formulation d'une expérience que l'on souhaite faire partager plus complètement. Les mots aident à préciser des ambiances, des émotions, des idées, sous diverses formes, en voix-off; par l'action du comédien, par des projections d'écrits.

La collaboration avec Gilles Schamber est née d'une rencontre amicale, puis d'un intérêt pour son travail. En m'immergeant dans son univers, en discutant avec lui de son art et de ses projets, j'ai éprouvé le désir de mêler mes mots à ses gestes. Naturellement, nous est venue l'idée d'une collaboration autour de sa future création où la danse dialoguerait avec d'autres formes d'expressions.


 

 

Vidéos

Diffusion

DIFFUSION

  • Centre Culturel Athéna - Auray (56)
  • le Grand Théâtre - Lorient (56)

4 représentations à ce jour

Résidences

Etapes
CND - Pantin
- Du 15 au 26 octobre 2007
Studio de Danse - Port Louis
- Du 12 au 23 novembre 2007
Le Pacifique / Cie Christiane Blaise - Grenoble
- Du 11 au 29 février 2008
Palais des Congrès - Pontivy
- Du 3 au 14 mars 2008
Centre Culturel Le Trio - Inzinzac-Lochrist
- Du 14 au 21 avril 2008
Centre Culturel Athéna - Auray
- Du 22 avril au 28 avril 2008 - création lumièr

Presse

PRESSE

Articles de presse (fichiers PDF) :

  • Gilles Schamber se met à nu à Athéna / Mai 2009 - Ouest-France

    Gilles Schamber vient de créer "Au Bord de Soi", une pièce audacieuse, où l'on retrouve la comédienne Carole Trévoux. Elle porte le beau texte d'Hervé Lacombe "Laisse-toi traverser par le temps, par les sentiments… Oublie le monde… N'aie pas peur des esprits qui te jugent". 
    Spectacle étonnant et original qui associe des expressions artistiques diverses : la plasticien belge Stéphane de France sculpte directement sur son modèle. "Cette approche est nouvelle pour moi et amusante. C'est une ouverture sur un monde différent", fait remarquer le comédien Thierry Belnet, le complice de Gilles Schamber. Le chorégraphe a vécu une très belle aventure artistique et espère que cette pièce vivra.

 

Fiche Technique